PILOTE DE L’ALPINE ACADEMY, ABBI PULLING REVIENT SUR LA SAISON 2023 DE LA F1 ACADEMY

23.11.2023

Présente pour la première fois en support de la Formule 1 à Austin, la F1 Academy a conclu sa saison inaugurale sur le Circuit des Amériques fin octobre au Texas. Pilote de l’Alpine Academy, Abbi Pulling (Rodin Carlin) revient sur sa campagne compétitive et riche en défis au sein du championnat 100 % féminin.

 

 

Quel a été le moment fort de votre saison 2023 ?

 

 

Mon meilleur moment de l’année en F1 Academy a été ma pole position obtenue sur l’Autodromo Nazionale Monza. C’était dans des conditions changeantes, ce qui a corsé le défi et rendu le résultat encore plus triomphal. C’était également formidable de rebondir ainsi après un week-end décevant à Zandvoort.

 

 

Avez-vous un circuit préféré parmi ceux visités cette saison ?

 

 

Cette année, mes préférés ont été le Circuit des Amériques et Zandvoort, car il y avait beaucoup de choses à faire en dehors de la piste sur ces deux manches à l’ambiance brute et extatique. J’ai aussi beaucoup apprécié l’Autodromo Nazionale Monza. C’est tellement emblématique et je comprends désormais son surnom de « Temple de la vitesse » ! La moindre erreur pouvait couper votre élan et j’aime toujours le défi que propose des tracés aussi intraitables.
 

 

Quels ont été les plus grands défis que vous avez dû surmonter cette année ?

 

 

J’ai eu un peu de malchance durant ma campagne. Je pense que l’un de mes plus principaux défis était de lâcher prise sur les points négatifs afin de me concentrer entièrement sur ce que je peux contrôler. J’ai remarqué qu’après avoir changé d’état d’esprit dans la seconde moitié de saison, j’ai commencé à signer plus de poles et de podiums. Je suis devenue plus régulière avec de gros points chaque week-end.

Alt Image C29
Alt Image C29

Quelle était la leçon la plus importante pour votre équipe et vous cette saison ?

 


Mon équipe et moi avons entamé l’année en étant en difficulté dans des températures chaudes et sur les longs relais. Notre plus grande courbe d’apprentissage était donc liée à la gestion de ces deux sujets. C’était amusant de travailler avec Rodin Carlin pour mieux comprendre ce que je veux d’une voiture, puis de le communiquer à l’écurie pour que nous puissions nous développer ensemble tout au long de l’année.

 

 

Pouvez-vous dresser un bilan global de votre campagne ?

 

 

Dans l’ensemble, les résultats n’ont pas toujours été ceux que nous espérions, mais j’ai signé de bonnes performances et j’ai beaucoup appris. Je pourrai mettre cela à profit tout au long de ma future carrière. Les saisons où vous devez relever des défis et progresser au fur et à mesure pour les surmonter sont tout aussi précieuses que des années plus simples, car vous pouvez apprendre de vos erreurs et découvrir comment gérer des situations difficiles à l’avenir.